Graffitis moches et nuls apparaissent à Kyoto

Un Australien de 23 ans a été arrêté le 21 mai, soupçonné d’avoir fait des graffiti sur un panneau public de la rivière Kamogawa, ce qui en fait le deuxième Australien appréhendé pour des graffitis au Japon en deux mois.

Selon la police, Jarrah David Dahlenburg-Gamble a reconnu les faits allégués, mais a également protesté contre le fait que le graffiti est un “art”.

Cet personne semble peux cultivé et ferait mieux d’apprendre ce que c’est que de l’Art. Ceci est une vulgaire Merde fait par type qui n’a pas de respect pour les habitants de la ville.

Dahlenburg-Gamble est accusé d’avoir écrit le mot anglais “GHOST” et d’autres motifs sur la pancarte publique près du pont Shichijo Ohashi de l’ancienne capitale japonaise, vers 21h30. le 21 mai, il a été arrêté sur les lieux après qu’un passant ait appelé la police, ont indiqué des enquêteurs.

La police préfectorale de Kyoto a déclaré que Dahlenburg-Gamble était au Japon en tant que touriste depuis le 10 mai. Trente-six étiquettes similaires auraient apparemment été retrouvées les 19 et 20 mai sur des panneaux de signalisation, les murs des maisons, des distributeurs automatiques et des poubelles publiques, principalement à Higashiyama Le quartier de Ward, Miyagawa, qui est rempli de maisons de thé traditionnelles.

Une femme de 40 ans dont l’immeuble portait le mot “GHOST” et une illustration grossière disait au Mainichi Shimbun: “Je vis ici depuis presque 10 ans, mais je n’ai jamais rien vu de graffiti. Je ne sais même pas ce que le mot ou le dessin signifient. “

Un autre Australien, Paul Han, âgé de 27 ans, a été arrêté le 3 avril pour avoir prétendument pulvérisé des graffitis sur un wagon de métro du métro de Tokyo dans la gare ferroviaire de Bunkyo Ward, dans la capitale, le 19 février.

Le manque de respect total de ses graffiteurs envers les habitants est terrible, on devrait faire la même chose à l intérieure de toute leur maison histoire de voir si ils vont apprécier l’ART !