Des capteurs de signal Wi-Fi à Kyoto pour surveiller les foules de touristes

Kyoto lancera samedi un système expérimental qui surveillera, prévoira et gérera le flux de visiteurs vers les sites touristiques très fréquenté. L’objectif principal est la zone d’observation feuilles rouges à Arashiyama.

Dans le cadre d’une première au Japon, la projection des flux dans huit zones d’Arashiyama seront régulièrement mises à jour en ligne sur la base des données collectées par des capteurs qui suivent les signaux Wi-Fi actifs.

Le test se déroulera jusqu’au 17 décembre, et comprendra notamment le célèbre pont Togetsukyo et la foret de bambous.

Depuis la mi-septembre, des capteurs installés dans 13 sites ont suivi les signaux Wi-Fi des portables mobile et collecté des données sur le nombre de visiteurs et le temps passé sur les sites surveillés.

Les prévisions horaires et les heures de pointe ainsi que les itinéraires de voyage sont disponibles en japonais et en anglais sur le site Web arashiyama.fun.
Les voyageurs peuvent consulter les meilleurs itinéraires disponibles lorsqu’ils sélectionnent la région et l’heure générale de leur visite.

Le test est mené par le ministère du Tourisme, la ville de Kyoto et l’association touristique de la ville.

Un responsable de la ville de Kyoto a exprimé l’espoir que l’essai «conduirait à des visites confortables», soulignant que la ville pourrait envisager d’introduire le système dans d’autres lieux touristiques s’il s’avère efficace.