Bigot, le boulanger français qui a popularisé la baguette au Japon, meurt à 76 ans.

Philippe Bigot, le boulanger français à l’origine de l’introduction de la baguette dans de nombreux foyers japonais, est décédé lundi d’une maladie non précisée, Il avait 76 ans.

Né en 1942 dans la Normandie occupée par les nazis, Bigot apprend à cuire le pain par son père et vient au Japon en 1965 pour faire de la baguette lors d’une foire commerciale à Tokyo.

Il a ouvert sa propre boulangerie à Ashiya, dans la préfecture de Hyogo, à l’ouest du Japon en 1972, ce qui lui a rapidement valu le surnom de “dieu du pain”.

Il a reçu la Légion d’honneur, le plus haut niveau de mérite en France pour ses réalisations en 2003, et a été reconnu l’an dernier par le gouvernement japonais comme étant un Gendai no Meiko (maître artisan contemporain).