Taxi Kyoto

KYOTO – Les taxis de courte distance à Kyoto deviendront moins chers en avril, mais des trajets plus longs pourraient réduire davantage les budgets de voyage.

Au lieu des deux systèmes tarifaires actuels pour les taxis de petite et moyenne taille, le ministère des Transports les intégrera dans une catégorie de «véhicules ordinaires».

L’idée est d’encourager les touristes et les autres à prendre plus de trajets en taxi et d’utiliser des revenus accrus pour améliorer les conditions de travail des conducteurs.

Le tarif de départ pour les 1,2 premiers kilomètres sera de 410 yen à 450 yen (3,38 $ à 4,27 $). Selon le système actuel, le tarif pour les premiers 1,7 km se situe entre 550 et 610 yens pour les petits taxis.

Mais après les premiers 1.2 km, les passagers pouvaient voir les tarifs sauter rapidement sous le nouveau système. Quatre-vingts yens seront ajoutés pour chaque tranche additionnelle de 255 à 280 mètres, comparativement à 80 yens pour les petits véhicules de 313 à 347 mètres selon le système actuel.

Un trajet en taxi de la gare JR de Kyoto au temple de Kiyomizudera à environ 3,1 km coûtera à peu près le même prix qu’avant.

Mais le trajet de 8,6 km entre la gare et le temple Kinkakuji coûtera environ 400 yens de plus.

Essentiellement, les tarifs seront plus élevés après environ 3 km par rapport aux tarifs actuels pour les petits taxis, et d’environ 5 km par rapport aux tarifs des taxis de taille moyenne.

Les nouveaux tarifs seront appliqués dans la plupart des parties de la ville de Kyoto et dans la partie sud de la préfecture de Kyoto.

Trente-huit compagnies de taxis totalisant 4 272 véhicules ont demandé le nouveau système tarifaire.

Les tarifs dans la fourchette de 400 yens pour le premier kilomètre ont déjà été introduits dans le centre de Tokyo, Nagoya et d’autres endroits.

Le clou qui dépasse attire le marteau

On voit depuis quelques semaines dans tous les médias les images d’un Japon ravagé, mais où sa population se tient debout, digne, courageuse et résignée. Cette persévérance dénuée d’indignation, cette force dénuée de violence, cette patience dénuée de ressentiment nous présentent une réalité très différente et beaucoup plus noble que ce qu’on a pu voir dans d’autres théâtres de catastrophe à Haïti, à Mexico, à la Nouvelle Orléans.

Cette démonstration sans égal tient en grande mesure à une expérience unique que le Japon a menée depuis plus de 600 ans : la lente et systématique création par ses élites d’une société hautement organisée et intégrée et d’une population étonnamment conformiste et docile. L’essentiel de ce travail a été mené par le Japon des shoguns, en vase-clos, sur une île qui s’est fermée à toute incursion étrangère pendant plus de 500 ans jusqu’à la Restauration Meiji au milieu du XIXe siècle.

Au sommet de la société japonaise on trouve un conglomérat qui réunit la triade gouvernement, entreprises et banques dans un tissage extrêmement serré. Entre les parties de cette triade, les hauts dirigeants circulent très librement, un haut fonctionnaire peut devenir dirigeant d’entreprise, pour ensuite devenir ministre puis retourner au mandarinat d’État. Les grands groupes dominants, qu’on nomme les zaibatsu et où on trouve les colosses Mitsubishi, Mitsui, Sumitomo et quelques autres, sont les faisceaux autour desquels les élites du pays articulent et organisent la société japonaise.

La pression de se conformer aux exigences du groupe est considérable et omniprésente et toute déviation par rapport aux normes est directement réprimandée ou silencieusement condamnée. Cet impératif de conformité opère dès l’enfance, ici on dit : le clou qui dépasse attire le marteau.

La rivière Uji (Kyoto)

À 10 km au sud-est de la ville, il y a un site pittoresque qui fascine les visiteurs depuis le moyen âge : Uji. Sa rivière qui prend sa source au lac Biwa, le plus grand lac du Japon, donne un panorama magnifique sur les montagnes brumeuses. Vous ne devez pas manquer le sanctuaire Ujigami, la plus ancienne construction shintoïste datant des années 1060 ainsi que le temple Byodo-in, un pavillon considéré comme une représentation du paradis, figurant sur une des faces de la pièce de 10 yens. De plus, le thé de la ville d'Uji est le plus renommé du Japon car les shoguns d'autrefois buvaient son thé en poudre « matcha ». Le site a également donné naissance au procédé de fabrication du thé « sencha », consommé quotidiennement.

Accès à Uji : Prenez la ligne JR à la gare de Kyoto vers Uji et Nara (quai 8 à 10) et descendez à Uji (17 min. en train rapide). Ou prenez la ligne Keihan et changez à la station  Chushojima puis prenez la correspondance pour la ligne Uji.

Cette année, la soirée du feu d'artifice d'Uji a lieu le mercredi 10 août !

Guide of Kyoto

La guerre et les Japonais, 60 ans après l’indépendance

Le 18 mai 2012, la réunion sur le bombardement d'Uma-machi (馬町爆撃を語ろう会) s'est déroulée à Kyoto, soixante ans après la Seconde Guerre mondiale. Où est Uma-machi ? C'est le quartier qui se situe en bas du temple Kiyomizu (清水寺), le temple le plus visité de Kyoto pour son paysage magnifique visible depuis la terrasse. Certains guides mentionnent que la ville de Kyoto n’a jamais été pilonnée, mais elle a subi une vingtaine de bombardements aériens qui ont tué au moins trois cents personnes. Le quartier en question a été attaqué la nuit du 16 janvier 1945. 140 immeubles ont été endommagés et plus de 90 personnes ont été tuées ou blessées. A cause du silence sur ces événements, ces vérités sont malheureusement peu connues des touristes qui visitent Kyoto.

 

Mon oncle se souvient que le ciel était rouge. Il a d'abord pensé au soleil couchant, mais c'était vers le sud en direction d'Osaka qui était en train de brûler. Alors que Kyoto n'était pas la cible officielle des B-29, certains avions y ont largué, lors du retour vers leur porte-avions, les bombes qu'ils n'avaient pas utilisées.

 

A Kyoto, pour limiter la propagation des incendies dues aux bombes, de nombreuses maisons de bois ont été détruites et leurs habitants forcés d'évacuer. Après la guerre, les habitants ont fait beaucoup d’efforts pour protéger les quartiers traditionnels contre l’urbanisation. C'est à cause de ces mesures de préservation que les avenues Gojo, Oike et Horikawa sont aujourd'hui plus larges qu'elles ne l'étaient à l'époque de l'ancienne capitale.

 

Ces actions de démolitions se sont répandues dans l'archipel pour prévenir les incendies, mais, ironiquement elles ont plutôt été préjudiciables à certains endroits. A Hiroshima, on estime que ces actions, en concentrant les habitants de banlieue en centre-ville pour détruire des maisons, ont doublé le nombre de victimes de la bombe atomique.

 

Mon grand-père paternel avait été envoyé en Chine. Après la guerre, il fut détenu en Sibérie, interné dans un camp de travail et contraint à des travaux épuisants, comme la construction d’une voie ferrée ou de maisons. Il était prisonnier avec une dizaine de camarades de régiment mais, l’un après l’autre, ils sont tous morts à cause du froid de l'hiver, de la dureté des travaux et des mauvaises conditions de captivité. Mon grand-père a voulu rapporter au Japon un souvenir d’eux. Mais il n’y avait rien car l’armée soviétique avait confisqué leurs armes et leurs affaires. Alors, mon grand-père a décidé d’arracher avec un bouton d’uniforme les ongles de ses amis morts et de les conserver pour les rapporter.

 

Il a été rapatrié en bateau deux ans plus tard. À son retour au port Maizuru (舞鶴, nord de Kyoto), on lui a donné pour toute récompense une canette de dentifrice en poudre. Il a rendu visite aux familles de ses amis morts en Sibérie pour s’excuser de ne pas avoir pu les ramener vivants avec lui.

Voir aussi partie 2, partie 3 et Concours de discours de français

Guide of Kyoto

Températures annuelles

Tokyo (région du Kantō)

temperature annuelle 1

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

9.8

10

12.9

18.4

22.7

25.2

29

30.8

26.8

21.6

16.7

12.3

temp. min. (°C)

2.1

2.4

5.1

10.5

15.1

18.9

22.5

24.2

20.7

15

9.5

4.6

pluie (mm)

48.6

60.2

114.5

130.3

128

164.9

161.5

155.1

208.5

163.1

92.5

39.6

jours de pluie

4.6

5.8

9.5

10.1

9.6

11.9

10.4

8.2

11.3

9.1

6.2

3.8

température annuelle moyenne: 16.1°C

température maximum moyenne : 19.7°C

température minimum moyenne : 12.6°C

hauteur totale de pluie par an : 1466.8mm

Sapporo (île de Hokkaidō)

temperature annuelle 2

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

-0.9

-0.3

3.5

11.1

17

21.1

25

26.1

22

15.8

8.1

2.1

temp. min. (°C)

-7.7

-7.2

-3.5

2.7

7.8

12.4

17.1

18.5

13.6

6.9

0.9

-4.4

pluie (mm)

110.7

95.7

80.1

60.9

55.1

51.4

67.2

137.3

137.6

124.1

102.7

104.8

jours de pluie

17.9

15.6

13.9

9.2

8.6

6.7

7.5

8.8

10

12.4

13.7

15.7

température annuelle moyenne: 8.7°C

température maximum moyenne : 12.6°C

température minimum moyenne : 4.8°C

hauteur totale de pluie par an : 1127.6mm

Sendai (région du Tōhoku, préfecture de Miyagi)

temperature annuelle 3

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

5.2

5.5

8.8

14.8

19.5

22

25.7

27.9

24.1

19.1

13.4

8.3

temp. min. (°C)

-2

-1.8

0.5

5.7

10.8

15.3

19.3

21.2

17.2

10.8

4.9

0.6

pluie (mm)

33.1

48.4

73

98.1

107.9

137.9

159.7

174.2

218.4

99.2

66.8

26.4

jours de pluie

5.5

5.4

7

8.1

8.5

11.1

12.5

11

12

7.7

6.3

4.3

température annuelle moyenne: 12.4°C

température maximum moyenne : 16.2°C

température minimum moyenne : 8.5°C

hauteur totale de pluie par an : 1243.1mm

Nagoya (région du Chūbu, préfecture d'Aichi)

temperature annuelle 4

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

8.8

9.5

13.4

19.5

23.7

26.7

30.5

32.2

28

22.4

16.7

11.4

temp. min. (°C)

0.5

0.6

3.7

9.2

14

18.7

22.6

23.8

20

13.5

7.6

2.6

pluie (mm)

43.2

64.1

115.2

143.3

155.7

201.5

218

140.4

249.8

116.9

79.5

36.8

jours de pluie

5.2

6.3

8.8

10.4

9.8

11.9

12.2

8

11.2

8.6

6.2

5

température annuelle moyenne: 15.8°C

température maximum moyenne : 20.2°C

température minimum moyenne : 11.4°C

hauteur totale de pluie par an : 1564.4mm

Osaka (région du Kansai ou Kinki)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

9.3

9.6

13.3

19.6

24.2

27.4

31.4

33

28.7

23

17.3

12

temp. min. (°C)

2.5

2.5

5.2

10.5

15.2

19.8

24

25.1

21.1

15

9.5

4.7

pluie (mm)

43.7

58.7

99.5

121.1

139.6

201

155.4

99

174.9

109.3

66.3

37.7

jours de pluie

5.3

6.1

9.3

10.1

9.7

11.6

9.6

7.2

10.4

7.9

6.4

5.2

température annuelle moyenne: 16.8°C

température maximum moyenne : 20.7°C

température minimum moyenne : 12.9°C

hauteur totale de pluie par an : 1306.2mm

Fukuoka (île de Kyūshū)

temperature annuelle 6

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

9.8

10.5

14

19.2

23.5

26.5

30.7

31.6

27.8

23

17.6

12.5

temp. min. (°C)

3.2

3.5

6.1

10.7

15

19.4

24

24.5

20.6

14.7

9.6

5.2

pluie (mm)

72.1

71.2

108.7

125.2

138.9

272.1

266.4

187.6

175

80.9

80.5

53.8

jours de pluie

8.9

8.7

11.1

10.4

9.4

12

10.6

9.4

9.7

7.2

8.1

8.4

température annuelle moyenne: 16.8°C

température maximum moyenne : 20.6°C

température minimum moyenne : 13°C

hauteur totale de pluie par an : 1632.4mm

Naha (île d'Okinawa)

temperature annuelle 7

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

19.1

19.2

21.3

24

26.4

29.2

31.3

30.9

29.9

27.5

24.2

20.9

temp. min. (°C)

14.3

14.3

16.2

18.9

21.5

24.6

26.4

26.1

25.1

22.7

19.5

16.1

pluie (mm)

114.5

125.2

159.6

180.7

233.8

211.6

176.1

247.2

200.3

162.9

124.1

100.7

jours de pluie

10.5

11

12

10.8

11.5

10.2

9.4

11.7

10.4

8.1

8.9

8.1

température annuelle moyenne: 22.9°C

température maximum moyenne : 25.3°C

température minimum moyenne : 20.5°C

hauteur totale de pluie par an : 2036.7mm

L’île Chikubu

Située au nord du lac Biwa (琵琶湖), la plus grande étendue d’eau douce du Japon, l’île Chikubu (竹生島), avec ses 2km de circonférence, 0,14km² de superficie et 197,6m d’altitude au sommet, est surnommée « île où dieu demeure ».

 

Au milieu de la forêt subtropicale, vous découvrirez son paysage sublime avec le temple Hôgon-ji (宝厳寺) et le sanctuaire Tsukubusuma (都久夫須麻神社). « Le soir, les poissons montent aux arbres et les lapins courent sur les vagues sous la lune », dit un ancien chœur de nô (théâtre japonais). Cette île granitique, est classée parmi les huit paysages pittoresques du lac Biwa (琵琶湖八景).

 

L’accès à l’île est assuré par des bateaux depuis les quais de Hikone (彦根), Nagahama (長浜), Ohmi-Imazu (近江今津), Makino (マキノ) et Kaizu-Osaki (海津大崎).

 

 

Dès le débarquement, un escalier de 165 marches se dresse devant vous. Situé en haut, le temple Hôgon-ji, dont l’origine remonte à 724, abrite Benzai-ten (弁才天), déesse de l’art et de l’eau. Favorisée par la solennité de l’emplacement, elle est l'une des trois grandes Benzai-ten du Japon, avec celles des îles Itsukushima (Aki à Hiroshima) et Eno (Sagami à Kanagawa).

 

Dans le temple, vous verrez la statue de Benzai-ten, créée en 1605. Pourquoi Benzai-ten est-elle si vénérée dans tout le Japon ? A l’origine, c'était la déesse d’un fleuve, en Inde. Jadis, obligés de marcher en montagne et dans le désert, les peuples nomades révéraient l’eau. Ils considéraient donc les sources comme autant de lieux sacrés et le nom de la déesse-fleuve est devenu, par amalgame, la salvatrice apportant la richesse, la nourriture et la descendance. Après la diffusion du bouddhisme au Japon, le bruit de l’eau fut assimilé à une sorte de mélodie divine. C’est pour cela que les lieux en rapport avec l’eau sont respectés au Japon et que le peuple japonais, y compris les shogun et les Empereurs successifs, y ont édifié plusieurs monuments.

 

Vous pouvez écrire votre souhait sur une petite poupée à l’effigie de la déesse, nommée Shiawase-negai-Daruma (幸せ願いダルマ), le Bodhidharma pouvant apporter le bonheur.

 

Dans l’enceinte, la pagode à trois étages (三重塔) et la porte Karamon (唐門), sont aussi à voir. Étonnamment, ce dernier, qui est classé trésor national, est l’ancien portail du château d’Osaka, construit au XVème siècle par Toyotomi Hideyoshi (豊臣秀吉).

 

Après sa mort, le portail fut déplacé et remonté ici parce que le clan Azai (浅井), famille paternelle de Yodo (淀), une des épouses de Hideyoshi, vénérait cette île. Alors que le château fut détruit et renouvelé par Tokugawa Ieyasu (徳川家康), le shogun suivant, vous pouvez admirer ici le majestueux portail de l’époque Momoyama (桃山時代), renommé pour sa forme particulière de chaland.

 

En suivant un couloir, vous pouvez passer au sanctuaire Tsukubusuma, au sud-est de l’île, qui abrite des trésors nationaux. Le mot « Tshukubusuma » est l’ancien nom de Chikubu-shima (shima = île). Les matériaux qui ornent le plafond du couloir proviennent de l'ancien bateau de Hideyoshi. De ce fait, vous pouvez imaginer que le shogun du XVème siècle a transféré ses trésors vers l’île pour les protéger contre ses adversaires.

 

Grâce aux monuments et paysages grandioses, la visite de l’île Chikubu vous laissera un souvenir inoubliable de voyage.

Guide of Kyoto